Menu
depression

Dépression et thérapie

La dépression est-elle une maladie ?

La dépression est décrite comme une maladie mentale qui engourdit le vivant. Dans le manuel diagnostique des maladies mentales, utilisé essentiellement en psychiatrie, on y décrit la dépression selon les symptômes principaux suivants :

  • Une perte d'appétit.
  • Une baisse du désir.
  • Un sommeil perturbé : il peut être excessif ou insuffisant.
  • Une prise de poids ou une perte de poids importante.
  • Une tristesse, un dégoût, un désespoir constant.
  • Un ralentissement moteur et psychomoteur, des émotions de faible intensité, un ressenti éthéré.

Pour valider les critères de dépression, ces différents symptômes doivent s'exprimer de manière significative depuis les deux dernières semaines qui précèdent le diagnostique. Ce dernier est en général effectué par un psychologue, un psychothérapeute ou encore un médecin psychiatre.

La volonté d'objectiver la dépression, de la décrire comme une maladie comme on décrit d'autres troubles mentaux (bipolarité, anxiété, burn-out, etc...) est sujet à débat.

Pour la plupart des personnes que l'on interroge sur le sujet, la dépression est une tristesse que chacun est susceptible de rencontrer au fil de sa vie. Son degré est peut-être plus intense mais sa nature est la même.

Si les personnes en souffrent et s'en plaignent, alors il apparaît pertinent de parler de maladie. Parfois le cercle professionnel, familial ou amical se rétrécit petit à petit et enlise davantage le sujet.

Un questionnaire d'auto-évaluation du trouble dépressif est disponible dans l'onglet questionnaire. Il est validé scientifiquement et a été élaboré par Aaron Beck, médecin psychiatre spécialiste des troubles thymiques (des troubles de l'humeur) dont le trouble dépressif, la mélancolie, l'anxiété.

Si le trouble dépressif est une maladie, il se considère sur un spectre allant d'une dépression mineure à une dépression majeure dont les symptômes sont plus graves et parfois délirants.

Quelles thérapies ?

Il existe de nombreuses pratiques qui permettent d'aller mieux :

  • L'ACT : C'est une thérapie issue des thérapies cognitives et comportementales dites de "troisième vague". Elle consiste à accepter et observer les émotions, les ressentis et les pensées qui harassent le sujet.
  • La méditation de pleine conscience.
  • Une médication adaptée peut s'avérer parfois utile. Cela est à discuter avec un médecin généraliste ou un psychiatre.
  • Les psychothérapies : psychothérapies de soutien, TCC, psychanalyse...
  • Si la dépression est consécutive d'un choc émotionnelle ou traumatique, l'EMDR peut s'avérer efficace.

Et d'une manière générale, toute activité qui éprouve le corps et mobilise activement les sens. Le sport, le yoga, la cuisine en sont de parfaits exemples.

Où se faire aider à Quimper ?

Je reçois personnellement en consultation à mon cabinet au 10 Route de Brest, Etage 4 - A41, 29000 QUIMPER.

Si la situation est grave et qu'elle implique un risque de passage à l'acte suicidaire, vous trouverez un soutien adéquat en hôpital psychiatrique. L'EPSM Etienne Gourmelen se trouve au 1 Rue Etienne Gourmelen, 29000 Quimper. Le numéro est le 02.98.98.66.00.

Si vous avez des doutes, ne vous sentez pas bien et souhaitez un éclaircissement, je vous encourage à consulter votre médecin généraliste (il y en a pléthor à Quimper et dans le Finistère).

Enfin en centre médico-psychologique mais l'attente est longue. Vous pouvez notamment vous rendre au CMP de l'Hippodrome au 4A Allée des Troenes, 29000 Quimper. Le numéro pour les contacter est le 02.98.53.34.50.

A propos
Redaction d'un article

Audren Bouëssel du Bourg, psychologue et psychothérapeute à Quimper.

Je reçois à mon cabinet et j'écris parfois ici.

Me contacter