Menu

Historique | Inventaire de la Dépression de Beck (IDB)

L'inventaire de la dépression de Beck est un questionnaire à choix multiple rempli par le patient lui-même. Il permet un suivi, un diagnostique, ou un simple repère par rapport à la dépression. C'est un des outils les plus répandus, si ce n'est le plus répandu, pour évaluer la dépression.

L'inventaire a subi plusieures évolutions depuis sa création, pour adapter au mieux le questionnaire aux patients et aux différentes évolutions du DSM (le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux). Il est composé de 21 items, et est à destination des personnes de 13 ans et plus

On distingue l'IDB (publié en 1961) de l'IDB 1A (publié lui en 1978) de l'IDB II (le plus récent, publié en 1996).

Le premier IDB (1961) comprenait 21 items avec quatre possibilités de réponses chacune, qui déterminaient alors un score total. La méthode de calcul est inchangée aujourd'hui.

L'IDB-IA a été la première révision de l'inventaire. Certains items étaient difficilement compréhensibles pour les sujets, car ils indiquaient un choix multiples de deux états distincts (par exemple : "Je suis tout le temps triste, et j'ai du mal à le supporter"). Ces items ont été retravaillés. Par ailleurs, le DSM-III affinait ses critères pour la dépression et mentionnait une expression des symptômes pendant au moins deux semaines. L'inventaire de Beck s'y est adapté puisque les sujets étaient invité à indiquer comment ils se sentaient depuis les deux dernières semaines.

Malgré tout, l'IDB manquait de précision : six critères du DSM-III seulement étaient évalués sur les neufs au total.

L'IDB-II est la dernière révision en date de cet inventaire, publiée pour s'ajuster aux évolutions du DSM-IV. Pratiquement tous les items ont été reformulés/modifiés pour être plus intelligible (par exemple : les items concernant la perte d'appétit incluent désormais aussi l'augmentation de l'appétit) et pour interroger plus finement la symptômatologie du DSM. Le nombre de questions reste le même.