Menu
remboursement

Consulter un psychologue à Quimper, bientôt gratuit ou remboursé ?

Le projet est déjà à l'étude dans plusieurs régions :

  • Le Morbihan.
  • Les Landes.
  • Les Bouches-du-Rhône.
  • Haute-Garonne.

Bientôt à Quimper et dans le Finistère ? Peut-être. En attendant, voici un récapitulatif du dispositif et des enjeux.

Pourquoi rembourser la psychothérapie ?

Le remboursement d'un psychologue ou psychothérapeute répond à plusieurs objectifs.

Il y a tout d'abord un enjeu économique. Les personnes malades ont un coût de prise en charge. Lorsqu'il s'agit d'une fracture par exemple, on peut aisément estimer ce coût : une opération, une période d'arrêt, un accompagnement pour renforcer un muscle affaibli...

La plupart des situations sont moins précises. Par exemple, dans le cadre d'un burn-out ou d'une dépression, il y a une période de rémission et un arrêt maladie d'une durée indéterminée, un accompagnement médicamenteux associé, une souffrance qui peut avoir des retentissements systémiques importants (professionnels, relationnels, familiaux...) et provoquer un effet boule de neige. La chronicité peut s'installer et les retombées économiques sont conséquentes.

L'idée d'un remboursement est de favoriser une prise en charge rapide des personnes qui en ressentent le besoin. Sans le frein que peut représenter le coût d'une consultation, davantage d'individus agiraient avant que le mal être ne soit trop envahissant. Résultats attendus : bien-être individuel, moins d'antidépresseurs ou d'arrêts de travail.

L'enjeu est également un enjeu de société et d'équité : permettre aux plus démunis d'avoir accès à un accompagnement adéquat et être moins tributaire d'un système médical souvent surchargé ou trop cher.

Aujourd'hui, le coût moyen d'une consultation chez un psychologue ou psychothérapeute se situe entre 40 euros en province et 80 euros dans la capitale.

Gratuit ? Vraiment ? Comment ?

L'expérimentation se base sur le fonctionnement suivant :

  • Le médecin prescrit un accompagnement avec un psychologue (jusqu'à 10 séances de 30mn).
  • Si besoin, cet accompagnement peut se prolonger pour 10 séances supplémentaires (elles de 45mn).

Les patients n'ont pas à faire l'avance, les psychologues participants à l'expérimentation sont directement rémunérés par la sécurité sociale.

C'est donc bien gratuit et transparent pour les patients. Reste donc à voir si le dispositif sera étendu à d'autres régions et villes comme Quimper.

Audren Bouëssel du Bourg, le 20 mai 2018.

A propos
Redaction d'un article

Audren Bouëssel du Bourg, psychologue et psychothérapeute à Quimper.

Je reçois à mon cabinet et j'écris parfois ici.

Me contacterPrendre rdv